Contre le permis de louer en France

Les pouvoirs publics entament la dernière étape d’examen d’un texte qui pourrait avoir des conséquences importantes pour les hôtes Airbnb en France. Ce texte veut obliger les hôtes Airbnb à obtenir un ‘permis de louer’, ce qui rendra la location occasionnelle de leur logement plus compliquée.

Nous pensons que l’introduction du “permis de louer” est une mesure injuste et disproportionnée pour les hôtes qui en France louent leur propre logement de manière occasionnelle. Cette mesure risque de pénaliser la diversité des hébergements touristiques en France, tout comme celle des expériences offertes aux voyageurs à travers la France.

Nous savons que de nombreux ménages français sont extrêmement préoccupés par cette proposition et son impact potentiel sur leur pouvoir d’achat, et nous voulons que leurs voix soient entendues. Airbnb a un impact positif sur le territoire français, et nous pensons que chacun en France doit pouvoir bénéficier des retombées du tourisme.

Aujourd’hui, nous lançons une pétition contre cette disposition qui modifierait les règles applicables à la location de courte durée. Vous trouverez les détails ici.

L’année dernière, la communauté Airbnb a contribué à l’économie française à hauteur de 2,5 milliards d’euros. Ce tourisme a bénéficié à de nouvelles familles, et aux communes et commerces locaux, notamment dans des territoires qui n’en bénéficiaient pas jusque là. Nous rencontrons aussi de nombreux hôtes pour qui louer occasionnellement leurs logements est un soutien financier nécessaire, permettant à certains d’entre eux de conserver leur logement et de continuer à vivre dans la ville qu’ils aiment. En louant leur logement de temps en temps, les hôtes Airbnb en France gagnent un revenu complémentaire de 2000 euros par an en moyenne. Plus de la moitié d’entre eux ont un salaire inférieur au revenu médian français.

En 2014, la France a été le premier pays au monde à clarifier les règles propres à la location de courte durée, démocratisant ainsi le tourisme collaboratif. Ces règles sont claires, simples et faciles à suivre pour les particuliers. Nous encourageons le Gouvernement français à rester fidèle à ces valeurs et à protéger ceux qui louent leur logement de manière occasionnelle en France.

Un sondage récent montre que les électeurs parisiens sont très majoritairement favorables à Airbnb. Ils pensent qu’Airbnb est une bonne chose pour la ville et s’opposeraient à des mesures qui limiteraient leurs droits à partager leur propre logement. La communauté Airbnb a également exprimé qu’elle serait prête à s’engager dans des actions politiques pour défendre ces mêmes droits.

Nous vous encourageons à nous rejoindre en signant la pétition ci-dessous.

Signez la pétition aujourd’hui